Skip to content

Ma rentrée sans cartable

Posted in Actualités

Quand j’étais petite, j’étais si impatiente à la veille de la rentrée scolaire que je ne parvenais pas à m’endormir.

Cette année, c’est un peu pareil, même si, pour une fois, je ne rentre pas : je m’offre une parenthèse d’une année dans ma vie de prof pour me consacrer à temps plein à l’écriture. J’attends ça depuis longtemps, j’en ai rêvé souvent et, aujourd’hui, c’est là. Avec toute l’excitation et l’incertitude qu’un tel choix implique. « Ca va être génial d’avoir plus de temps pour écrire », « Oui, mais bon, j’aurai sûrement plus souvent un manque d’inspiration », « C’est pas l’inspiration qui compte, c’est le travail », « T’es pas cap! », « C’est ce qu’on verra : j’adore les défis », « Peut-être que c’est possible de gagner un peu sa vie en faisant des bouquins… », « Et je vais pas m’embêter, toute la journée toute seule, avec mon chien et mon chat? », « Je vais être obligée de manger du chocolat pour y arriver… » Etc. Etc. Etc. Ca bouillonne.

Et ces mois en tant qu’auteure s’organisent : les invitations dans les classes et les salons arrivent, la présence d’auteur à Rezé (Nantes) se précise, les bons à tirer des deux romans à paraître cet automne se relisent, les carnets s’empilent, les ateliers d’écriture se préparent et les projets en cours n’attendent que moi pour avancer, après des vacances entre mer et montagne, où l’écriture était au repos elle aussi.

C’est bon. Je suis prête ou presque, à ma place dans mon bureau. Et j’ai plus d’idées en réserve que de stylos rouges dans ma trousse.

One Comment

  1. Hello Marie
    En voilà une belle décision, même si je pense que des tas d’élèves vont te regretter, et le système lui, ne sait pas ce qu’il perd.
    Suis bien d’accord que les récits sont des trésors et que nous en manquons, donc je me réjouis de lire tes prochains romans jeunesse et autre…
    Et si par hasard il te vient l’envie de partager des moments d’écriture en collectif, ça peut s’arranger 😉
    Je te souhaite du bonheur dans ton écriture Marie, et de merveilleux moments avec tes jeunes lecteurs. Dans les classes tu vas y retourner mais dans une posture où peut-être tu enseigneras encore plus car tu seras libre.
    Au plaisir de te croiser,
    Pascale

    3 septembre 2015
    |Reply

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *